Services d'hier à aujourd'hui

Accueil Bonneau

www.accueilbonneau.com

Accueil Bonneau
ASGM L035-Y1B

Le premier maillon de la chaîne conduisant à l’Accueil Bonneau, c’est l’Hospice Saint-Charles, un refuge de jour et de nuit pour hommes et femmes qui ouvrait ses portes le 7 mai 1877.  Le refuge est démoli en 1894 pour laisser la place à la gare Viger. Le Fourneau économique, dépôt où l’on distribue nourriture et vêtements aux démunis, prend le relais, rue Champ-de-Mars, dans le même quartier. En 1904, le rêve de reconstituer l’Hospice Saint-Charles prend forme. Sur la rue Saint-Paul, des Sœurs Grises administrent le Foyer St-Antoine de Bonsecours et sur la rue de la Commune, le Vestiaire des Pauvres fait du dépannage auprès des personnes sans foyer ou sans domicile fixe. De 1909 à 1934, Sœur Rose-de-Lima Bonneau en sera la directrice. C’est en 1978 que l’œuvre s’incorpore sous le nom d’Accueil Bonneau.

Les Sœurs Grises de Montréal sont toujours très actives à l’Accueil Bonneau en tant que membres du Conseil d’administration et bénévoles auprès des bénéficiaires. L’organisation joue un rôle essentiel auprès de la population itinérante de Montréal. En plus de la distribution de repas et de vêtements, l’organisme offre des services de promotion sociale. L’Accueil Bonneau gère aussi quatre maisons de chambres pouvant loger 116 itinérants.

Les Sœurs Grises de Montréal, les Prêtres de Saint-Sulpice et la Société Saint-Vincent de Montréal sont les membres corporatifs de l’Accueil Bonneau et en assument la direction.

Retour en haut de page

Centre de partage Johannais

Le Centre de partage communautaire Johannais, situé à St-Jean-sur-Richelieu, a pour objectif premier d'apporter de l'aide aux personnes dans le besoin, quelle que soit la nature de leur pauvreté, sans discrimination de race, de sexe ou de religion. Comptoir familial, meublerie, insertion socio-professionnelle, dépannage, accueil, écoute, entraide, etc.

Retour en haut de page

Institut Nazareth

www.inlb.qc.ca

Institut Nazareth
ASGM L020-09, 1861

En 1861, les Sœurs Grises acceptent l'invitation de Monsieur Victor Rousselot, sulpicien, et fondent à Montréal, sur l'emplacement actuel de la Place-des-Arts, le premier institut canadien pour personnes aveugles. Elles assureront la scolarisation, l'éducation et l'hébergement de milliers d'enfants, adolescents et jeunes adultes souffrant d'une déficience visuelle provenant de toutes les régions du Québec. En collaboration avec l'Institut national des jeunes aveugles de Paris (INJA), par l'intermédiaire de M. Rousselot souffrant lui-même d'une déficience visuelle, elles introduiront l'utilisation du Braille dans l'apprentissage de la lecture, de l'écriture et de la musique. Les musiciens aveugles formés par les Sœurs Grises atteindront des niveaux d'excellence et elles formeront le 1er conservatoire de musique canadien.

En 1975, les Sœurs Grises fusionnent leur établissement à l'Institut Louis-Braille. L'Institut Nazareth et Louis-Braille, dont le siège social est maintenant situé à Longueuil, joue aujourd'hui un rôle de chef de file en réadaptation pour personnes de tout âge ayant une déficience visuelle. L'Institut est affilié à l'Université de Montréal et fait partie du Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR) pour l'enseignement et la recherche en déficience visuelle.

Retour en haut de page

Hôpital Notre-Dame

www.chumtl.qc.ca

Hôpital Notre-Dame
ASGM L036-A086

En 1880, les Sœurs Grises acceptent de servir « au soulagement de l’humanité souffrante » dans le nouvel Hôpital Notre-Dame. Elles deviennent responsables des soins aux patients et de la régie interne de l’hôpital. Elles fondent la première école d’infirmières en langue française en 1898. Onze religieuses sont inscrites aux premiers cours. Les médecins saluent leur « admirable sens du devoir ». Les Sœurs Grises vont diriger l’Hôpital Notre-Dame en collaboration avec le corps médical jusque dans les années 1960, alors qu’un vent de changement souffle sur la société québécoise. En 1996, l’Hôpital Notre-Dame devient l’une des trois institutions qui composent le Centre hospitalier de l’Université de Montréal.

Retour en haut de page

Foyer Lajemmerais

Foyer Lajemmerais
ASGM L017-Y1-C

L’hospice Lajemmerais est fondé à Varennes en 1859. Il s’agit d’un des premiers établissements d’une longue liste de résidences, d’écoles ou de couvents établis par les Sœurs Grises dans la région de Montréal. On avait accédé à la demande des autorités locales suite aux besoins de la population. L’établissement est devenu le CHSLD Lajemmerais en 1972.

Retour en haut de page

Hôpital Maisonneuve-Rosemont

www.maisonneuve-rosemont.org

Hôpital Maisonneuve-Rosemont
ASGM L120

Les Sœurs Grises de Montréal acceptent de participer à la fondation d’un nouvel hôpital pour la population de l’est de Montréal en 1949. Les premières assemblées des membres de l’Hôpital Maisonneuve ont lieu à la Maison mère des Sœurs Grises. La communauté souhaite innover autant sur le plan de l’organisation des soins que sur le plan des installations médicales. Une école d’infirmières complète le projet. Deux sœurs sont désignées sur le comité de construction, Mance Décary et Rachel Tourigny. Cette dernière sera directrice de l’hôpital de 1953 à 1959. L’hôpital ouvre ses portes en 1954. En 1965, la direction de l’hôpital devient laïque, puis les Sœurs se retirent progressivement à partir des années 1970 alors que s’amorce une grande réforme des services de santé au Québec.

Au tournant des années 2000, l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont est un énorme complexe hospitalier. Il est devenu un centre affilié universitaire dont les spécialités sont l’ophtalmologie, la néphrologie et l’onco-hématologie. L’Hôpital dessert le plus gros bassin de population au Québec et a de nouveaux projets d’agrandissement, surtout au niveau des services d’urgence qui sont les plus achalandés à Montréal.

Retour en haut de page

Institut de cardiologie de Montréal

www.icm-mhi.org

Institut de cardiologie de Montréal
Institut de cardiologie de Montréal et Sr Lucille Ouellet
ASGM L121

Toujours actives à l’Hôpital Notre-Dame, les Sœurs proposent au docteur Paul David, jeune cardiologue de cet hôpital, de prendre la direction du service de cardiologie de l’Hôpital Maisonneuve. Ce dernier obtient d’avoir un Institut autonome afin de permettre la recherche de pointe en cardiologie, un domaine qui se développe rapidement au cours des années 50. Sœur Lucille Ouellet qui se rend étudier aux États-Unis pendant deux ans va coordonner l’aménagement des locaux et l’achat des appareils. Elle va demeurer responsable des soins infirmiers en cardiologie pendant de nombreuses années. En 1966, l’Institut s’installe dans des locaux neufs qui sont agrandis à plusieurs reprises. Aujourd’hui, l’Institut est une référence de classe mondiale en matière de cardiologie.

Retour en haut de page

La Maison Grise de Montréal

www.lamaisongrise.org

Fondée en 1990 par la Province Ville-Marie des Sœurs Grises, La Maison Grise de Montréal répond depuis lors à un besoin impératif d'hébergement à plus long terme pour les femmes sans domicile fixe, violentées ou en difficulté. En 1997, l'organisme a été transféré à des laïcs, issus de différents milieux professionnels, qui composent aujourd'hui le conseil d'administration.

La Maison Grise de Montréal est aujourd'hui reconnue, tant pour son approche clinique visant la réinsertion sociale, que pour la qualité de ses services et la pertinence de sa mission. Au fil des ans, elle aura énormément contribué à ce que des centaines de femmes sans ressource retrouvent l'estime de soi et donnent un sens à leur vie.

Retour en haut de page

Maison Marguerite

www.maisonmarguerite.com

La Maison Marguerite a ouvert ses portes en 1977 à la Maison mère des Sœurs Grises. Elle accueille des femmes seules, sans argent, sans abri et en difficulté. La maison accueille près de 300 femmes par année. Elles sont accueillies par une équipe de professionnelles qui les aident à s’orienter vers l’autonomie. Depuis 2007, la Maison se trouve dans un immeuble qui contient 18 chambres individuelles pour de l’hébergement à court terme et 18 studios pour de l’hébergement de longue durée.

Retour en haut de page

Villa Marguerite – Edmonton

Le 1er juillet 2005, le Centre régional des Soeurs Grises, maison provinciale des Soeurs Grises de St-Albert, est vendu à Innovative Housing Society pour devenir une nouvelle résidence : la Villa Marguerite.

Située dans l’ouest d’Edmonton, la Villa héberge présentement environ 180 résidents dont une dizaine de Sœurs Grises. La Villa a été rénovée récemment et se situe près des écoles élémentaire et secondaire, de centres commerciaux et des routes principales.

Les unités à la Villa Marguerite sont abordables et accessibles et inclus une salle de bain complète. Les aires communes inclus une salle récréative, une salle à manger, un grand parc et une salle d’exercice.

Innovative Housing Society offre:

  • une cour extérieure fermée
  • une salle d’exercice (en construction)
  • un gymnase
  • une table de billard
  • un salon de coiffure
  • des endroits pour l’entreposage

Le centre de vie offre des services de soutien disponibles 24/7.

IHS est heureux d’annoncer la construction de son projet le plus récent : 77 suites désignées Centre de vie avec services. Cette addition à la Villa Marguerite a pour but de créer un environnement accessible et sécuritaire à des personnes qui ont besoin d’un peu plus de soutien chaque jour, des personnes qui, par exemple, ont été diagnostiquées Alzheimer.

Retour en haut de page

Youville Home Youville Auxiliary Hospital – St-Albert

Construit sur un site ayant une riche histoire de 146 ans, Youville Home offre à St. Albert des options d’hébergement avec soins continus dans de nouvelles installations modernes et dans un environnement chaleureux et comme à la maison. Les Soeurs de la Charité (Soeurs Grises) ont établi l’œuvre en 1863. Un nouvel édifice a été ouvert en 1966, et encore en 2007. Youville Home s’est joint à Caritas Health Group en avril 2008.

Statistiques 
Employés : 383
Bénévoles : 162
Lits : 222

Retour en haut de page

Youville Place – The Grey Nuns of St. Joseph
Lexington, Massachusetts, États-Unis

Youville Place à Lexington était auparavant la maison provinciale pour les Soeurs de la Charité de Montréal, « Soeurs Grises ».  En 1997, des Soeurs visionnaires créent Youville Place, une résidence de 92 unités avec services pour les Sœurs retraitées et les résidents laïques y étaient les bienvenus. En 2008, Covenant Health Systems, Inc. de Tewksbury, Massachusetts, est devenu le seul commanditaire de Youville Place où plusieurs Sœurs retraitées continuent de vivre avec des résidents laïques.

Retour en haut de page