Croix de profession

En 1755, Mère d’Youville voulut des crucifix d’argent pour les Sœurs de sa petite communauté. En Nouvelle-France, la création d’objets d’orfèvrerie eut été extrêmement difficile. Ceci obligea Monsieur Louis Normant, p.s.s. (1681-1759) à commander les douze premières croix en France.

Un cœur en relief représentant le Sacré-Cœur apparaît au-dessus du Christ, centre de charité. Des fleurs-de-lis terminent l’extrémité des bras de la croix, en reconnaissance à Louis XV, roi de France, qui approuva la jeune communauté en Nouvelle-France par la remise des Lettres Patentes.

Croix de profession
(l’ancienne : avant 1981)
Collection les Soeurs Grises de Montréal 1999.041

La forme de la croix a varié au cours des ans. On peut constater que les formes des motifs deviennent un peu plus arrondies, que le corpus est soulevé et que les fleurs-de-lis sont plus découpées et plus détaillées. Ce style fut en vigueur jusqu’au chapitre général de 1981, lorsque la nouvelle croix est acceptée par les capitulantes. Tout en gardant de l’ancienne tradition dites  « des premières mères », la nouvelle croix allie les formes prévalentes dans le passé tout en pointant dans le futur, présentant la figure du Christ simplifiée jusqu’au symbole abstrait.