La mission du Brésil

Le 9 avril 1957, quatre Sœurs Grises de la province Nicolet s'envolaient vers le Brésil y fonder un dispensaire : A santa Casa de Alcantara, dans un des secteurs les plus pauvres.  Elles y joignaient des prêtres du diocèse de Nicolet et des sœurs de l'Assomption de la Sainte Vierge, établis depuis peu dans cette partie du Nordeste.

Les Sœurs Grises poursuivront leur mission de charité à Alcantara jusqu'en 1974. D'autres endroits de l'État du Maranhão bénéficieront de leur esprit de solidarité, de fraternité et de partage avec les plus démunis, de leurs services dans le domaine de la santé, des services sociaux, de l'éducation et de la formation catéchétique, soit:

Guimarães (1962-1965); Monte Castelo, São Luis (depuis 1964); Chapadinha (1965-2001)  Anjo da Guarda, São Luis (1976-1993); Fátima, São Luis (1984-1988); Santa Quiteria (1987-1991); São Bernardo (1989-2004); Apeadouro, São Luis (1992-1996); João Paulo, São Luis (1999-2000); Campestre ( 1993-2009). Elles ont aussi exercé leur apostolat à Bela Vista, Tocantins (1997-2008).

Aujourd'hui, la communauté des Sœurs Grises au Brésil est presque entièrement formée de  sœurs brésiliennes. Deux canadiennes y vivent encore. On les retrouve à Monte Castelo, São Luis, à Aurora São Luis, depuis 2000, et à Goiânia  (Goiás) depuis 2003, et à Crato (Ceará) depuis 2009. Elles travaillent à la promotion de la vie en s'occupant de la pastorale de l'Enfant, du club des Mères, du travail social auprès des personnes porteuses du VIH (plus particulièrement avec le groupe Solidarité et Vie et la maison Rêve d'enfants); des prostituées, de l'accompagnement des jeunes, des communautés de base, de la pastorale paroissiale, et font aussi de l'accompagnement thérapeutique.